Festival 7è Art – Robert Hossein : « Il faut soutenir une telle initiative ! »

À 85 ans, Robert Hossein pourrait enfin goûter à une retraite bien méritée. Le mari de Candice Patou, marraine du premier festival de films classiques restaurés, espère pouvoir monter son prochain film.

Frédéric Lévy a pu pousser un ouf de soulagement après la projection d’ouverture d’une superbe version restaurée de « L’éternel retour », film de Jean Delannoy qui annonçait le succès de son 1er festival du film restauré.

« Plus de 200 entrées, c’est bien », se réjouit le président du Ciné-club 88. Le public a répondu à son invitation pour venir partager sa passion du cinéma. Il pouvait sereinement accueillir les spectateurs pour la projection du film de Georges Lautner, « Les barbouzes » qui lançait la seconde journée. Un peu moins nombreux que la veille, normal pour une séance à 11 h du matin, les spectateurs avouaient leur plaisir de découvrir ou redécouvrir ces chefs-d’œuvre sur grand écran.

« J’assisterai à toutes les projections sauf celle de Lawrence d’Arabie en raison d’un empêchement », apprécie Jean-Marie Royer, un des premiers spectateurs à pénétrer dans le hall de l’Alhambra. « J’ai plein de films à la maison, sur différents supports, mais rien ne vaut le grand écran et l’ambiance d’une salle. Je suis à fond derrière M. Lévy et son festival. Il faut le pérenniser. Ca n’existe nulle part ailleurs et c’est une chance pour Vittel ».

Robert Hossein ne garde que peu de souvenirs du tournage de son film « Les yeux cernés », un film franco-italien qu’il a réalisé en 1964. Mais il en est un qui reste gravé dans sa mémoire : « A 15 ans, j’étais fou amoureux de Michèle Morgan. Je racontais à mes copains qu’elle serait un jour ma femme. Elle ne l’a été que pour tenir ce rôle dans mon film… », se marre ce monument du cinéma français.

Celui qui a incarné le héros romantique Geoffrey de Peyrac dans « Angélique, marquise des anges » est présent dans la cité thermale pour assister au premier festival du cinéma restauré, « C’est l’hommage au cinéma qui manquait en France. Moi, je dois beaucoup aux autres, je serais éternellement reconnaissant à des hommes comme Frédéric Dard ou Laurent Terzieff. C’est bien que leurs œuvres puissent être sauvegardées et que les plus jeunes puissent les découvrir dans les meilleures conditions. Il faut voir de l’avant et tenter des choses ».barbouzes-affiche-64

Toujours fringant malgré le poids des années, Robert Hossein est conscient des difficultés que rencontrent actuellement les plus jeunes, « il faut donner les moyens à ceux qui aspirent et espèrent vivre d’un métier qu’ils ont choisi ». Car l’argent, il sait mieux que quiconque la complexité pour en trouver. Lui-même est encore à la recherche de financements pour son projet un peu fou de film interactif, « J’ai les moyens techniques pour le faire, il me faut trouver des sous ! J’espère bien faire l’ouverture ou la clôture du prochain festival de Cannes avec ce film ».

Une chance pour la ville

Ce monument du cinéma français ne tarit pas d’éloge sur Frédéric Lévy, le créateur et l’organisateur de ce festival, « c’est remarquable ce que fait cet homme. Personne croyait trop à son histoire de ciné-club dans le coin et il a réussi à le développer. Maintenant, il a mis sur pied cet événement. Il me semble indispensable de l’aider à le pérenniser. C’est une pépite pour la région. Si la notoriété de ma femme et la mienne peuvent lui apporter un peu de lumière, et de subventions, nous nous devions d’être à ses côtés ».

Entre deux séances à l’Alhambra, Candice Patou (voir l’interview) vient rejoindre son mari. Elle vient d’assister au film de Georges Lautner, « Les barbouzes », et reste admirative de la qualité des images et du son ainsi restitués, « Quel plaisir de retrouver l’univers de Lautner dans lequel Mireille Darc est présente tel un ange. Je suis émerveillée des prouesses de la restauration. Ce festival est une chance pour Vittel ».

Rédaction d »après Didier HUMBERT – Vosges matin
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s