Actualités de nos amis de Mériel (Val d’Oise)…

– A l’Espace Rive Gauche, du 19 au 27 septembre 2015 (entrée gratuite)

Exposition « Jean Moncorgé-Gabin : Période 1940/1945 » pour commémorer le 70ème anniversaire des combats de la poche de Royan auxquels participa l’acteur qui était chef de char au sein de la 2ème DB.

Samedi 26 septembre à 16h30 : projection du film de Julien Duvivier « L’imposteur », suivie à 18h30 de la séance de dédicace du livre de Patrick Glatre « Jean Moncorgé-Gabin, acteur de la libération de Royan », préfacé par Mathias Moncorgé.

meriel01

– Egalement à l‘Espace Rive Gauche, du samedi 28 novembre 14h au dimanche 29 novembre 18h (entrée gratuite)

Le Festival du court métrage au pays de Gabin
Avec pour thème : Le Sport
Invité d’honneur : Musée de la boxe de Sannois
Invités exceptionnels : Bernard Thévenet, Jean-Claude Bouttier, Jean-Paul Ollivier et Marcel Cerdan Jr.

meriel02

Espace Rive gauche
2, rue des Petits Prés
95630 Mériel
Téléphone: 01 34 48 12 16

>>> Plus d’infos sur le site de la ville de Mériel.
Publicités

Nathalie Eno au Musée du Cinéma dès le 2 mai 2015 !

portrait-nathalie-eno

Nathalie Eno a commencé sa carrière de photographe dans le milieu des années 80. Elle intègre l’agence Sygma en 1987 et travaille entre autres pour les magazines Première, Marie Claire, Photo Magazine ou Gala. Elle réalise alors des reportages sur des tournages et des séries de portraits dont certains font la « Une » de Première.

Tout en continuant à travailler pour la presse, elle intègre des équipes de film en tant que photographe de plateau, et poursuit donc sa carrière de photographe en travaillant à la fois comme reporter et pour la production des films.

Pour encore mieux comprendre les acteurs et réveler leur présence, elle est passée de l’autre côté du miroir et a été dirigée au cinéma par Michel Piccoli, Pascale Ferran et jacques Rivette. Ainsi, elle connaît parfaitement après 30 ans de carrière le « dedans des choses » se glissant en leur cœur, discrètement, pour se faire oublier et saisir l’impermanence de l’instant.

Ses clichés permettent de mieux comprendre les règles, les usages, les codes en vigueur dans ces métiers de la photographie liés au cinéma. Lorsque le photographe travaille pour la presse, il n’est présent que quelques jours sur le tournage et son reportage est le tournage du film. A contrario, le photographe de plateau doit rendre compte de ce que le film sera une fois tourné, il doit s’approcher au plus près de l’image du film.

Cette exposition exceptionnelle invite à découvrir l’envers du décor à travers l’œil du photographe de plateau. Nathalie Eno a photographié de grands noms du cinéma comme Zulawski, Jean Reno, Dany Boon, Sophie Marceau, Vincent Lindon, Yolande Moreau et a exercé son talent au côté de Jean Becker qui l’a choisie pour quatre de ses films parce qu’elle sait, dira-t-il, saisir les vrais instants d’un tournage

En 2009, Nathalie Eno a confié à La Cinémathèque Française ses archives de photographe couvrant plus de 25 ans d’expérience sur des plateaux de cinéma.

S. Marceau

Portrait de Sophie Marceau sur le tournage de Mes nuits sont plus belles que vos jours d’Andrezej Zulawski, 1988. © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

S. Marceau 2

Sophie Marceau sur le tournage de Mes nuits sont plus belles que vos jours d’Andrezej Zulawski en 1988 © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

 

C. Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg, tournage de La petite voleuse de Claude Miller, 1988 © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

C. Frot & I. Huppert

Catherine Frot et Isabelle Huppert, tournage des sœurs fachées d’Alexandra Leclère, 2004. © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

 

E. Devos

Emmanuelle Devos dans La moustache d’Emmanuel Carrière en 2004 © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

Voir aussi l’interview de Nathalie Eno (C) La Cinémathèque Française :

 

2ème édition de l’expo Centenaire de la naissance de Jean Marais

expo marais 2e edition

Devant le succès de l’ouverture en septembre dernier, le Musée du Cinéma et de la Photographie (Bueil 27 730) accueillera de nouveau les 7 et 8 décembre l’exposition hommage à l’un des plus grands comédiens français aux multiples facettes : Jean Marais.

A trois jours du centenaire de sa naissance (le 11 décembre 1913 à Cherbourg), cet hommage retrace sa carrière théâtrale et cinématographique ainsi que son oeuvre de sculpteur-potier avec de nombreux documents à caractère professionnel et personnel : photographies, extraits de films, presses d’époque, affiches, objets,  correspondances et dessins.

Cette rétrospective fait une place particulière aux quatre collaborations avec le cinéaste Jean Delannoy (1908-2008) – L’Éternel Retour en 1943 qui fit du comédien une idole générationnelle, en 1948 Le Secret de Mayerling et Aux yeux du souvenir puis en 1961 le rôle phare du Prince de Clèves dans La Princesse de Clèves – grâce à l’association Les Amis de Jean Delannoy qui a ouvert sa collection au Musée du Cinéma.

Autour de cette exposition hommage, le public peut également découvrir deuxespaces thématiques.

L’ESPACE « PRISES DE VUES », organisé autour de la présentation de caméras et de machineries (grues, travellings…) issues de la Collection Bernard Château.

L’ESPACE « BELLES GUEULES DU CINEMA », une exposition de 40 œuvres originales réalisées par Dominique Plez, Chef maquilleur de renommée internationale qui caricature les stars passées sous ses pinceaux…de maquillage.

Contact Presse : Tél. : +33 2 32 36 58 74
Musée du Cinéma et de la Photographie  Le Corum – 8, Grande rue BUEIL 27730

cropped-banniere-musee.jpg

Journées du Patrimoine 2013 : Encore un succès à l’actif du Musée du Cinéma !

« De plus en plus fort… de plus en plus haut ! »

Cette maxime du célèbre Fort Boyard, nous la reprennons volontiers à notre compte, et en toute modestie, pour qualifier ces deux journées exceptionnelles !

Exceptionnelles par la qualité de l’exposition, la fréquentation, la satisafction apparente de nos visiteurs et le succès de l’opération « Un fauteuil pour la vie« . Exceptionnelles aussi par la qualité de l’engagement de tous les membres de l’association pour faire le succès de cette opération qui marque un nouveau palier dans la crédibilité et la faisabilité du Musée du Cinéma à Bueil.

La preuve avec ces quelques images qui vont nous permettre d’attendre le reportage vidéo :

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4

 

 

Diapositive6

Encore un immense bravo à toutes et tous. Avec une telle équipe, le succès des prochaines ouvertures du Musée du Cinéma de Bueil ne fait aucun doute.