Nous soutenons le prochain film de Manuel Sanchez !

L’association est heureuse d’officialiser son soutien au prochain film de Manuel Sanchez « La dorMeuse Duval » avec aux premiers rôles : Delphine Depardieu, Antoine Duléry et Dominique Pinon. La DorMeuse Duval est une comédie populaire et sociale campée dans un magnifique décor naturel qui est celui des Ardennes, et dans le paysage ouvrier de la vallée de la Meuse.

L'affiche !

Nous encourageons tous nos amis a en faire de même en déposant un don (même petit…) sur la plateforme de financement participatif Touscoprod.

Pour vous convaincre :

Venez voir le projet en cliquant ici : JE VAIS VOIR

Vous pouvez retrouver l’interview de Manuel Sanchez sur France Bleu en cliquant ici : JE VAIS ECOUTER

Récupérer le Dossier de Presse « La dorMeuse Duval » en cliquant ici : JE VAIS LIRE

Ou encore voir la page Facebook en cliquant ici : JE FACEBOOK

Avant de devenir coproducteur (à partir de 10€) de ce long métrage en cliquant ici : JE SOUTIENS

Le Pitch par Manuel Sanchez :

Manuel Sanchez

 

 

 

 

 

« Vivant dans une petite ville des Ardennes semi-industrielle et semi-rurale, je puise mon inspiration dans ces paysages à la fois géographiques et sociologiques. Je revendique un cinéma social et populaire proche des films qui ont imprimé en moi une trace indélébile », nous dit Manuel Sanchez, « ce sont entre autres les premiers films de Pasolini et de Fellini. Deux poètes du cinéma qui ont porté à l’écran des personnages du « petit-peuple » . Je fus marqué notamment par « Mama Roma » et « les Nuits de Cabiria » mais également par le cinéma populaire italien, les comédies de Dino Risi. Adapté du roman « Les Bottes Rouges » de Franz Bartelt, le scénario est resté fidèle à l’humour corrosif de l’auteur. Ce roman a obtenu le Prix de l’Humour noir ».

« Lève tes yeux vers les hauteurs, et regarde ! »
Les Ardennes est un pays de pluie qui accroche le ciel aux souliers et aux yeux des poètes. Le haut et le bas, le ciel et la terre ne font qu’un. C’est le pays de Rimbaud et de Verlaine. La pluie unie le paysage et les hommes. Un arc-en-ciel devient un pont entre le Dieu d’en haut et les petits pêcheurs des ruisseaux d’en bas.
C’est le pays de la Forêt Profonde, celle que j’habite depuis plus de vingt ans et qui inspira celui qui écrivit « Le monde entier est un théâtre, et tout le monde, hommes et femmes y sont acteurs ». (Shakespeare)
Deux maisons, celle du journaleux (Dominique Pinon) et celle de Matrin (Antoine Duléry ), se font face dans un dispositif de mise en scène proche de « Fenêtre sur cour ». Entre ces deux lieux : la rue et la pluie. Au loin la Forêt (celle qui cache) et la Meuse (celle qui passe). Témoin du drame comique qui va se jouer dans la maison d’en face, le journaleux écrit un roman anonyme intitulé « La Dormeuse Duval ». Ce roman suit les méandres de la nouvelle trajectoire d’un Matrin qui voit sa vie basculer le jour de l’arrivée d’une jeune stagiaire, Maryse Duval (Delphine Depardieu) , lumineuse , belle et spontanée.
Le personnage incarné par Delphine Depardieu est un arc-en-ciel qui disparaît après avoir traversé le paysage mental des protagonistes. Il porte l’idée de l’éphémère et de la beauté fragile, une passerelle entre le rêve et la réalité, entre la vie et la mort. Poétiquement ce personnage se construit en référence à Ophélie, celle de Shakespeare et de Rimbaud et au Dormeur du Val.

A quoi va servir l’argent ?

Nous faisons appel à vous pour réunir idéalement 150 000 € en 3 mois (avec un 1er palier à 30 000 euros). Le budget total envisagé à ce jour pour ce film est de 2 M€.
Le financement participatif est plus qu’un moyen de financer un film, il est un moyen de ré-appropriation du cinéma par le spectateur.

 

Publicités

2ème Festival du court métrage à Mériel

Les 29 et 30 novembre dernier se déroulait à Mériel le deuxième Festival du court métrage.

DSC_4541-001
DSC_4572-001

Claire Delannoy, présidente d’honneur de l’association des Amis de Jean Delannoy faisait partie du Jury, présidé par Manuel SANCHEZ, scénariste-réalisateur-producteur (Grand prix du court métrage fantastique d’Avoriaz en 1989 pour « Grain de ciel », nominations aux César 1987 et 1991, Prix du public au Festival de Belfort en 1991, Prix spécial du jury à Clermont-Ferrand,…).

n
Parmi les 15 courts métrages en compétition, voici le palmarès :

– Le Prix du public revient à « L’accordeur » de Olivier Treiner (13mn30)

– Le Prix du jury a été attribué à « La dernière caravane » de Foued Mansour (16mn)

– La Mention spéciale du jury a été attribuée à « Je pourrais être votre grand-mère » de Bernard Tanguy (19mn)

Félicitations aux lauréats et rendez-vous l’année prochaine à Mériel pour la troisième édition du Festival du court métrage…

Crédit photos : Daniel BRIDON