5e édition du festival du court-métrage au pays de Gabin » – 22/26 novembre 2017 à Mériel

569

Le Musée municipal du Cinéma – Jean Delannoy de Bueil est heureux d’avoir accompagné l’animation de ce festival qui, depuis sa première édition en 2013, est parrainé par Alexis Moncorgé, petit-fils de Jean Gabin, et a accueilli de grands noms du monde cinématographique comme Yves Rénier (président du jury 2013), Manuel Sanchez (président du jury 2014), Robert Hossein (président du jury 2015) ou encore Alexis Desseaux (président du jury 2016).

Entièrement dédiée aux jeunes réalisateurs et avec l’école de cinéma EICAR comme invitée d’honneur, cette 5e édition du Festival du court-métrage au pays de Gabin est présidée par le réalisateur Mehdi Charef.

Le jury et le public ont découvert des courts-métrages aux thèmes variés, proposés par des réalisateurs parfois débutants et autodidactes, par des étudiants des écoles de cinéma EICAR et Georges-Méliès, ou encore de jeunes réalisateurs qui ont postulé via Filmfestplatform, le site de l’Agence du court-métrage.

Le festival a débuté par la séance « familles » dédiée aux films d’animation et aux enfants qui a également été l’occasion de découvrir des films réalisés par les élèves du collège Cécile-Sorel de Mériel et leurs enseignants sur le thème « Ça sort du cadre ». Puis la compétition s’est engagée avec 36 œuvres au total visionnées par le public et le jury.

Trois films ont été diffusés hors compétition : Hand in Cap, réalisé par Chris Garcia au collège Cécile-Sorel de Mériel sur le thème du handicap, ainsi que Dénégation de Fabrice Briseux et Tanza de Mehdi Charef.

Ce week-end cinématographique s’est achevé par la traditionnelle remise des prix décernés par le public et le jury aux étudiants en cinéma et aux jeunes réalisateurs, devant les nombreux passionnés de cinéma venus assister à cette belle fête du 7e art dans une ambiance conviviale.

611

Palmarès du 5ème Festival du court-métrage au pays de Gabin

Prix du jury jeune réalisateur
« On n’est pas des bêtes » de Guillaume Sentou

Prix du public jeune réalisateur
« Feuilles de printemps » de Stéphane Ly-Cuong

Prix du jury écoles de cinéma
« Neo Luna » de Yossef Fahri (école EICAR)
« Blue Note » de Amandine Fagnon, Quentin Collet, Heloise Dorsan-Rachet (école Georges Méliès – section films d’animation)

Prix du public écoles de cinéma
« Sois heureuse ma poule » de Mélanie Auffret (école EICAR)

Mention spéciale du jury
« Chougmuud » de Cécile Telerman

 

Publicités

Hommage d’Ivry-la-Bataille à l’acteur Raymond Bussières

Un hommage a été rendu, samedi 18 novembre, par l’association Les Marches Normandes, d’Ivry-la-Bataille, à Raymond Bussières.

Né dans la commune le 3 novembre 1907, cet acteur, figure incontournable du cinéma français a interprété de nombreux seconds rôles dont L’assassin habite au 21, Quai des Orfèvres, Casque d’or, Les Belles de nuit, Porte des lilas, Les sous-doués

IMG_8419

« C’est ici, au 93, rue Henry IV, qu’est né un petit Raymond, devenu le grand Raymond Bussières, une légende du cinéma Français », a déclaré Richard Buhan, président de l’association.

L’après-midi, il y avait du monde devant l’ancien café-tabac de ses parents, Le Royal, où une plaque a été dévoilée.

IMG_8421

« C’est un bel et juste hommage rendu à ce grand Monsieur du cinéma français. Il était doué pour la comédie depuis sa petite enfance », a ajouté la députée, Séverine Gipson.

IMG_8420

Une exposition réalisée en partenariat avec le musée du cinéma de Bueil et  ont permis aux nombreux visiteurs de se souvenir de « Bubu ».

IMG_8424

IMG_8423

IMG_8425

Cet hommage s’est terminé en beauté avec la projection à la Distillerie du film Ah ! Les belles bacchantes ! de Jean Loubignac (1954).

ah_les_belles_bacchantes01

Salut l’Ami !

robert-hirsch2Robert Hirsch est décédé hier à l’âge de 92 ans.

Immense comédien de théâtre, premier prix du Conservatoire en 1948, sociétaire honoraire de la Comédie Française et le record de 6 Molière.

La scène était sa religion. 65 ans de carrière sur les planches. Il a tout incarné : Arlequin, Scapin, Néron, Tartuffe, Richard III, … De Shakespeare à Feydeau, de Brecht à Guitry, de Beckett à Goldoni, de Pinter à Zeller.

Charismatique au théâtre, il fut sans doute effrayant pour le cinéma mais pas pour Delannoy qui l’enrôla à deux reprises :

En Gringoire, amoureux de la belle Esméralda dans « Notre-Dame de Paris » en 1956;

robert-hirsch3

puis en 1959 dans « Maigret et l’affaire Saint-Fiacre » pour le rôle de Lucien Sabatier.

hirsch

Maigret (Jean Gabin) revient au village de son enfance, dans l’Allier, au château de Saint-Fiacre, dont son père a été régisseur. La comtesse (Valentine Tessier) a reçu une menace de mort anonyme. Elle meurt pendant la messe, d’une crise cardiaque. Maigret apprend que Mme de Saint-Fiacre était très fragile du coeur et découvre qu’une main criminelle a glissé dans son missel une coupure du journal local annonçant faussement le suicide de son fils, noceur et prodigue (Michel Auclair). Les soupçons se porteront sur le jeune comte et sur Sabatier, le secrétaire et amant de la comtesse (Robert Hirsch). Mais, au cours d’un dîner et d’un fameux coup de gueule, Maigret confond le coupable, tout à fait inattendu : Emile (Serge Rousseau), fils du régisseur (Camille Guérini)… A voir et revoir !

La Belle Marinière en salle le 23 septembre !

C’EST GAGNE !!

Encore mille mercis à tous les contributeurs au sauvetage de LA BELLE MARINIERE, ce film perdu qui va enfin pouvoir renaître.

L’événement est rarissime et de taille puisque, comme vous le savez maintenant, il s’agit d’un film clé dans la carrière de Jean Gabin avec son premier grand rôle au cinéma aux côtés de deux grands acteurs de l’époque : Madeleine Renaud et Pierre Blanchar.

La restauration arrive en phase terminale et après quelques péripéties (et quelques sueurs froides), nous savons désormais que le résultat sera à la hauteur des espérances malgré quelques passages manquants au milieu du film que viendront combler des cartons opportuns.

Comme promis par LOBSTER FILMS, détenteur des droits d’exploitation, la première projection en salle aura lieu dans le village d’enfance de Jean Gabin, à Mériel, le samedi 23 septembre 2017.

L’arrivée du film s’effectuera en voitures d’époque à l’initiative de la commune de BUEIL, aussi partenaire de l’évènement au travers de son MUSEE MUNICIPAL DU CINEMA – JEAN DELANNOY. Ce dernier fut le monteur du film et c’est avec enthousiasme que ce collectif de l’Eure est venu soutenir l’action de la ville de MERIEL en faveur de sa restauration. Les équipes d’ARMOR LUX seront aussi présentes dans la continuité de l’aide précieuse qu’elles ont apportée à cette campagne de financement participatif sur la plateforme CELLULOID ANGELS.

Cette projection, en avant première nationale, sera précédée du vernissage de l’exposition ‘’Les 3 Jean’’ proposée par le Musée municipal du Cinéma Jean Delannoy.

bellemariniereaffiche

photo-lbm-en-france

Delannoy en bonne place sur FilmoTV

Pas moins de 5 long métrages de Jean Delannoy sont au catalogue du fameux site légal de cinéma à la demande en streaming : Macao l’enfer du jeu, Le garçon sauvage, L’éternel retour, Maigret tend un piège et Maigret, l’Affaire Saint-Fiacre !

Cliquez sur l’image pour aller sur FilmoTVfilmotv

Merci Bertrand !

Voyage à travers le cinéma français est un documentaire qui pourrait s’intituler « Le cinéma retrouvé », tant Tavernier y ressemble à un Marcel Proust qui aurait remplacé ses chères madeleines par des extraits de films.

voyagecinemafrancais-tavernier

A l’occasion de la présentation à Cannes Classics le 16 mai dernier, Télérama propose une longue interview du réalisateur. On ne peut s’empêcher d’en extraire une citation :

– Télérama : Avez-vous eu des surprises en revisionnant tous ces films ?

« Des surprises, j’en ai eu, bien sûr. [Quand] j’ai montré quelques extraits du film à Martin Scorsese, lui comme moi avons été sidérés par les mouvements de caméra de « Macao, l’enfer du jeu », de Jean Delannoy. Le travelling qui part d’Erich von Stroheim pour finir sur les jambes de Mireille Balin, quelle maestria…« 

Et vous inviter à lire l’interview sur le site de Télérama >> C’est par ici

Sortie en salles le 12 octobre 2016.

A Bologne, Maigret se joue en plein air !

Le 15 juillet sur la Piazza Maggiore de Bologne (Italie), il y avait  foule pour assister à la soirée spéciale de cinéma en plein air sur le thème « Commissaires & Inspecteurs ». Au programme « Maigret tend un piège » (1958) – « Il commisario Maigret » en titre italien…

Cinema: il mito James Dean fa il lifting a Bologna

Une belle occasion pour rappeler ici le Festival du Cinéma de plein air de Visan (84820) qui acceuille du 2 juillet au 18 septembre l’exposition du Musée du Cinéma de Bueil « Les 3 Jean » et la projection également en plein air, le vendredi 5 août, de La princesse de Clèves.

affiche_8eme

L’envers du décor … juste pour vous.

Pour fêter cette Saison 3 du  Musée du Cinéma, nous vous convions à une petite visite des coulisses. Là où, c’est de coutume, seules les personnes autorisées ont le droit d’entrer. Et bien aujourd’hui vous êtes autorisé ! Suivez nous … mais surtout ne touchez à rien !

Tout commence par le grand rideau rouge au fond de la salle principale d’exposition… L’ouverture est trouvée. Vite … Entrez et refermez derrière vous.

DSC03774

Nous y voilà ! Tout juste derrière l’envers du décor. Ce grand panneau de bois c’est tout simplement le mur de fond de l’exposition. C’est là que s’inscrit traditionnellement le titre de l’expo. Cette année c’est Bourvil le héros. Avant c’était Les 3 jean, Les actrices de Delannoy et encore les expos des Journées du patrimoine

DSC03765

Nous sommes dans la face cachée du Musée. Une surface utile qui est aussi importante que celle d’exposition. Autant dire qu’ici c’est la partie cachée de l’iceberg : l’atelier de l’association des Amis de Jean Delannoy. C’est ici que tout se prépare…

DSC03743

Les grandes tables de travail sur lesquelles passent toutes les affiches et les photographies pour être classées, répertoriées, restaurées, bref chouchoutées et préparées à rejoindre un jour les salles d’exposition.

DSC03764

La menuiserie sans laquelle la décoration des 4 salles d’exposition ne pourrait être ce qu’elle est… C’est ici que le décor La grande Vadrouille de cette saison a été imaginé et fabriqué!

DSC03763.JPG

Mais un Musée c’est aussi une Collection ! Et une Collection ce sont des mètres et des mètres linéaires de stockage en tous genres. Et à chaque rayon sa spécialité et son organisation : pièces répertoriées ou en cours, dormantes ou actives, en état de marche ou…pas ! De la traditionnelle photographie de plateau aux bobines de pellicules, du projecteur des années 30 à la machinerie de tournage. Tout est là !

DSC03766

DSC03759

Vous avez vu ? Là ! Au milieu de cette organisation très maitrisée des Amis de Jean Delannoy, une sous-titreuse de type Remington en cours de restauration et juste à côté, les bobines 35mm du film de Claude Lelouch « Les Uns et les autres », sorties de leurs boites métal pour vérification.

DSC03760

DSC03762

On rentre maintenant dans le rayon des Caméras et Projecteurs. Le Musée est propriétaire d’une sacrée collection de tous âges, toutes technologies et tous formats :  des petits projecteurs de salon aux mastodontes des salles de cinéma, de la Pathé reflex16 personnelle de Jean Delannoy à la slowmotion Snecma utilisée pour les lancements de la fusée Ariane. Tous ces appareils n’ont qu’une seule ambition : passer un jour de l’autre côté – le côté des lumières !

DSC03745

DSC03746

Le rayon des matériels de post-production n’est pas en reste et tous les systèmes de visionnage, de montage, d’étalonnage nourrissent la même ambition : Être de ceux qui seront un jour tellement beaux qu’ils pourront être visibles par le grand public. Mais pour certains, il y a du travail !!

DSC03747.JPG

DSC03752.JPG

Coté machinerie, la Dolly boude toute seule dans un coin du Hangar 2. Elle n’a pas été sélectionnée pour cette saison. C’est son colocataire, le ventilateur géant, qui est de l’autre côté, et en entrée de Salle Principale en plus !

DSC03771

Et là c’est une tête caméra sur travelling bois qui est en cours de restauration. Pas de doute, pour elle, comme certains éclairages le passage en expo ne sera pas pour cette année, mais peut-être en 2017, 2020 ou plus tard. Leur atout est d’être au Musée et donc d’entrer dans le temps du Patrimoine. Une belle retraite non ?

DSC03754

DSC03753

Bien. On ne va pas tout dévoiler en une seule fois ! Il est temps de rejoindre les mille feux de l’exposition 2016 – Saison 3 : « Bourvil et les comédiens normands ».

Allez ! 1… 2… 3… on repasse le rideau rouge.

IMG_5404

 

 

A la rencontre des « Amis de Bourvil » en pays de Caux

Ce mercredi de février, nous sommes allés à la rencontre des « Amis de Bourvil ».

Nous avions fait connaissance grâce à leur site.
Cette année, le Musée du cinéma Jean Delannoy met cet énorme acteur à l’honneur ainsi que des comédiens normands.

A Prétot-Vicquemare – où est né Bourvil le 27 juillet 1917 – nous avons été reçus par Monsieur le Maire et 5 « Amis de Bourvil ».
Un journaliste du Courrier cauchois était également présent.

AG Delannoy, Londres, Bourvil, février 2016 239
Devant la mairie de Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime)

Ils sont enthousiastes et, dans la mesure de leurs possibilités, nous aideront à compléter notre exposition.
Bien entendu, ils se font une joie de venir nous retrouver lors du vernissage de l’exposition à Bueil.

Puis, ils nous ont emmenés sur les traces du grand acteur, à Bourville, Fontaine-le-Dun, Saint-Laurent-en-Caux, Saint-Aubin-sur-Mer où Bourvil est allé à l’école, a fait partie de la fanfare locale, a été mitron et passait de belles journées en famille au bord de la mer.

AG Delannoy, Londres, Bourvil, février 2016 251.JPG
Devant la ferme où est né André Raimbourg à Prétot-Vicquemare

Tout au long de cette journée froide mais ensoleillée, l’émotion fut palpable. Mettre nos pas dans ceux de ce grand acteur cher au coeur de tous les Français, découvrir les villages, la campagne, le bord de mer où il a vécu et aimait se retrouver en famille, nous a vraiment émus.

AG Delannoy, Londres, Bourvil, février 2016 259.JPG
Fresque en hommage à Bourvil près de la mairie de Bourville

 

Et, ce plongeon dans la vie de Bourvil va – s’il en était besoin – nous aider à donner une âme à notre exposition.
Rendez-vous donc le samedi 30 avril pour son vernissage à Bueil.

 

Josette, secrétaire de l’Association des Amis de Jean Delannoy

ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE

Madame, Monsieur,

Vous êtes invités à assister à l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association des amis du cinéaste Jean Delannoy qui se tiendra le :

Samedi 30 janvier 2016 à 10h en Mairie de Bueil (Salle au fond de la cour de la mairie – Parking)

Et dont vous trouverez ci-dessous l’ordre du jour :

  • Discours du Président et son Rapport moral
  • Rapport financier et Budget prévisionnel pour l’année 2016
  • Election du bureau : le poste de la secrétaire est à renouveler et le poste de vice-président est à pourvoir ; cette convocation tient lieu d’appel à candidature
  • Rappel des manifestations 2015 et calendrier de celles pour 2016
  • Fréquentation du site Internet et questions diverses

Un pot de l’amitié clôturera l’Assemblée Générale.

Si vous ne pouvez assister à cette Assemblée, merci de bien vouloir nous retourner le pouvoir dûment complété et signé à l’adresse suivante : Les Amis de Jean Delannoy – 28 Grande rue – 27730 BUEIL.

>> Télécharger ici la convocation et le pouvoir

La nouvelle année est également le temps pour le trésorier de faire l’appel aux cotisations. Vous pouvez renouveler votre adhésion (qui reste à 15€) le jour de l’Assemblée Générale ou l’adresser directement à : Xavier Martinage – 49 rue de la Chine – 75020 PARIS. Merci par avance.

                                                                   Denis Joulain, Président, et son bureau

 

Et pour celles et ceux qui le souhaiteront, nous vous proposons de déjeuner ensemble à la suite de notre Assemblée Générale. Ce déjeuner aura lieu au :

Restaurant du Golf Parc Robert Hersant – « Le Séquoia »
404 rue des Moulins  28260 La Chaussée-d’Ivry

Un menu préparé pour nous sera servi pour le prix de 25€ tout compris (2 entrées au choix, 2 plats au choix et 2 desserts au choix + 1 café + ¼ de vin par personne ou de l’eau minérale).

Merci de renvoyer le coupon d’inscription afin que je puisse réserver les places (Josette MARTINAGE 98 ter Grande rue 27730 BUEIL). Vous pouvez également m’adresser un mail (josabueil@orange.fr) ou me téléphoner (0624687731).

>> Télécharger ici le coupon d’inscription

Expo « Les 3 Jean » : Une fin qui n’en est pas une …

Après 15 jours d’ouverture et plus de 1.000 visiteurs, cette première exposition hors murs  a permis non seulement d’accroître la notoriété de notre Musée du Cinéma mais aussi de nouer de nombreux contacts avec d’autres municipalités et organisations désireuses d’acceuillir prochainement cette exposition sur le patrimoine national cinématographique.

Cette première se termine donc aujourd’hui à Paris mais promet de nombreux suites dans toute la France.

On ne peux que s’en féliciter !

20150920_133140 Grille Mairie Claire

Expo « Les 3 Jean » – Prolongations !!

Chers amis,

Ce week-end des Journées du patrimoine s’annonce comme un grand moment pour notre exposition « Les 3 Jean » à la Mairie du 1er arr. de Paris et pour célébrer le succès des trois premiers jours, c’est avec grande fierté que nous vous informons de la prolongation jusqu’au 30 septembre pour que tout le monde puisse dire : « Allez hop… on file à l’expo des 3 Jean ».

Image JEP

CLAIRE DELANNOY, fille de Jean Delannoy - Vernissage Exposition 3 Jean : Delannoy Gabin Marais

CLAIRE DELANNOY, fille de Jean Delannoy – Vernissage Exposition 3 Jean : Delannoy Gabin Marais (photo : Noël Carrier)

Journées européennes du patrimoine 2014

Le musée municipal du cinéma et de la photographie Jean Delannoy participe aux Journées européennes du patrimoine les 20 et 21 septembre 2014

Présentées pour la 1ère fois au public, les pièces de collection de la donation Snecma seront exposées au Musée municipal du cinéma et de la photographie à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

A l’issue d’un programme de réforme de ses équipements audiovisuels, le célèbre motoriste aéronautique et spatial français Snecma (groupe Safran) a fait don au Musée du Cinéma d’une cinquantaine de pièces de collection, d’appareillages techniques et de matériels de prises de vues.

bollex h16Cameflex-Poster-11-26-2012
Deux caméras star des années 60 : la Paillard – Bollex H16 et la fameuse Eclair Caméflex 35, première caméra portable de fabrication française font partie de cette collection exceptionnelle.

Pour cette occasion, le Musée sera ouvert samedi 20 et dimanche 21 septembre de 10h à 18h sans interruption.

 

Musée du Cinéma et de la Photographie Jean Delannoy
8, Grande rue  27730 BUEIL – Tél. : +33 (0)2 32 36 58 74

Contact Presse : Lydiane Le Roy – Je Communique
02 33 25 73 93 – 06 22 98 24 68 – lydianeleroy@je-communique.fr
www.museeducinema.fr

Nouveau record sur Internet !

Toujours plus haut… Toujours plus fort ! disions-nous il y a quelques jours …

La preuve avec ce nouveau record d’audience pour le site de l’association en ce mois de septembre (qui n’est pas terminé). Pour info, le précédent datait de novembre 2010 pour l’Hommage à Michèle Morgan.

On attend vos commentaires !

Toujours plus haut... Toujours plus fort !

Toujours plus haut… Toujours plus fort !

Journées du Patrimoine 2013 : Encore un succès à l’actif du Musée du Cinéma !

« De plus en plus fort… de plus en plus haut ! »

Cette maxime du célèbre Fort Boyard, nous la reprennons volontiers à notre compte, et en toute modestie, pour qualifier ces deux journées exceptionnelles !

Exceptionnelles par la qualité de l’exposition, la fréquentation, la satisafction apparente de nos visiteurs et le succès de l’opération « Un fauteuil pour la vie« . Exceptionnelles aussi par la qualité de l’engagement de tous les membres de l’association pour faire le succès de cette opération qui marque un nouveau palier dans la crédibilité et la faisabilité du Musée du Cinéma à Bueil.

La preuve avec ces quelques images qui vont nous permettre d’attendre le reportage vidéo :

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4

 

 

Diapositive6

Encore un immense bravo à toutes et tous. Avec une telle équipe, le succès des prochaines ouvertures du Musée du Cinéma de Bueil ne fait aucun doute.

Grand Concours de l’été 2013 : remise des prix…

C’est à l’occasion des Journées du Patrimoine, ce week-end, que nos 3 gagnants 2013 du Grand Concours de l’été du Musée du Cinéma et de la Photographie ont reçu leur prix.

Monsieur Yves Laurent, qui avait le premier déposé la bonne réponse dès le 5 septembre, a reçu des mains de Denis Joulain, Président de l’association des Amis de Jean Delannoy, sa plaque nominative bientôt apposée sur le fauteuil n°11 de la Salle de conférence du musée.

IMG_3497

IMG_3524

Monsieur Patrick Muller, deuxième lauréat, a bénéficié tout le week-end d’un Pass VIP.

IMG_3321

IMG_3320

Enfin, Monsieur Flo Calero a gagné une année de cotisation à l’association Les Amis de Jean Delannoy.

IMG_3507

IMG_3362

Félicitations à nos 3 gagnants et aux malchanceux, nous donnons rendez-vous prochainement avec le « Grand Concours de la Rentrée 2013″… Sortez vos encyclopédies cinématographiques, allumer vos moteurs de recherche Internet et préparez-vous !

En attendant vous retrouverez ici très bientôt le grand reportage photo, mémoire du succès de l’hommage à Jean Marais monté pour ces deux journées du patrimoine…

A bientôt

Le 7e Art fait son festival à Vittel

Classiques à revoir où raretés à découvrir, le 1er Festival du film restauré de Vittel a pour ambition de devenir le rendez-vous incontournable des cinéphiles passionnés par les grands films formant le patrimoine et la mémoire du cinéma.

Sobrement appelé « Septième Art », le festival de cinéma de patrimoine mis sur pied par Frédéric Lévy, président du Ciné-club 88, s’est déroulé du 28 au 30 juin au cinéma l’Alhambra.

De « l’Éternel retour » de Jean Delannoy, programmé en ouverture et l’hommage à Jean Marais pour les cent ans de sa naissance, à « Lawrence d’Arabie » de David Lean, six films classiques restaurés en haute technologie seront ainsi projetés.

« L’idée est de faire un pont entre la tradition et la modernité. Les distributeurs font des efforts pour permettre au public de découvrir, ou redécouvrir, des trésors du patrimoine cinématographique dans les meilleures conditions sur grand écran. N’oublions pas que le cinéma existait bien avant la télévision », souligne Frédéric Lévy.

Ce festival a pour lui d’être le premier de l’Hexagone sur ce créneau des œuvres restaurées à l’issue de procédés techniques longs et coûteux qui nettoient parfaitement l’image et le son pour restituer toute la lumière, les couleurs et les ambiances sonores souhaitées à l’origine par le réalisateur. Les pellicules vieillissent, prennent la poussière et s’oxydent. Le temps fait son outrage et seule une véritable restauration d’art permet de retrouver toutes les caractéristiques et une perception de l’œuvre conforme aux souhaits des auteurs.

Une marraine de charme

Outre les passionnantes et nombreuses anecdotes livrées en présentation des films, de nombreux invités, acteurs, réalisateurs, responsables de sociétés de distributions, ont honoré par leurs présences ce festival. Candice Patou (voir l’interview), épouse de Robert Hossein (voir l’interview), a été  la figure de proue et la marraine de cette première édition et comme dans tout festival qui se respecte, elle a eu l’honneur de décerner avec le jury le Prix de la meilleure restauration de film (voir le palmarès).

Rédaction d’après Didier Humbert -Vosges matin

Visite du Musée par Dominique Marcas !

Le 9 septembre dernier nous avons eu l’honneur de recevoir au Musée la comédienne Dominique MARCAS, de son vrai nom Napoléone Perigault.
A l’affiche de « Notre Dame de Paris », « Le Baron de l’écluse » et « Destinées », autant dire que cette visite était pleine d’émotion.

A cette occasion plusieurs appareils photos étaient en service afin de garder et partager le souvenir de cette femme étonnante par son humour et sa fraicheur d’esprit…

A bientôt Napoléone !