Cannes 2014

cannes2014

Il ne faut pas oublier que Delannoy a été honoré du Grand Prix de la 1ère édition du Festival en 1946 (il n’y avait pas encore les palmes) pour La symphonie pastorale avec Michèle Morgan au prix de l’interprétation féminine et Georges Auric au prix de la partition musicale. Mais aussi membre du Jury en 1973, sous la présidence d’Ingrid Bergman avec de longues discussion autour de La maman et la putain de Jean Eustache qui obtient le Grand Prix spécial du jury.

Pour cette édition 2014, 18 films sont dans la sélection officielle, dont les derniers Godard (Adieu au langage), et Bonello (Saint-Laurent). Olivier Assayas (Sils Maria), David Cronenberg (Maps to the Stars), les frères Dardenne (Deux Jours, Une nuit), Ken Loach (Jimmy’s Hall) et Michel Hazavanicius (The Search) figurent également dans cette sélection :

Compétition officielle :

Sils Maria d’Olivier Assayas,
Saint-Laurent de Bertrand Bonnello,
Sommeil d’hiver de Nuri Bilge Ceylan,
Maps to the Stars de David Cronenberg,
Deux Jours, Une nuit de Luc et Jean-Pierre Dardenne,
Mommy, de Xavier Dolan
The Captive d’Atom Egoyan,
Adieu au langage de Jean-Luc Godard,
The Search de Michel Hazanavicius,
The Homesman de Tommy Lee Jones,
Deux Fenêtres de Naomi Kawase,
Mr. Turner de Mike Leigh,
Jimmy’s Hall de Ken Loach,
Foxcatcher de Bennett Miller,
La Merveille d’Alice Rohrwacher,
Tombouctou d’Abderamane Sissako,
Relatos Salvajes de Damian Szifron,
Leviathan d’Andreï Zviaguintsev.

Hors compétition :

Grace de Monaco d’Olivier Dahan (ouverture),
Coming Home de Zhang Yimou,
Dragons 2 de Dean Deblois,
Les Gens du monde de Yves Jeuland.
Un certain regard (présidée par Pablo Trapero) :
Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis (ouverture),
Jauja de Lisandro Alonso,
La Chambre Bleue de Mathieu Amalric,
L’incomprise d’Asia Argento,
Titli de Kanu Behl,
Eleanor Rigby de Ned Benson,
Bird People de Pascale Ferran,
Lost River de Ryan Gosling,
Amour fou de Jessica Hausner,
Charlie’s Country de Rolf de Heer,
Snow in Paradise de Andrew Hulme,
Dohee-Ya de July Jung,
Xenia de Panos Koutras,
Run par Philippe Lacôte,
Turist de Ruben Östlund,
Hermosa Juventud de Jaime Rosales,
Le Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado,
Fantasia par Wang Chao,
Harcheck mi heardro by Keren Yedaya.

Séance de minuit :

The Rover de David Michod,
The Salvation de Kristian Levring,
The Target de Chang.

Séances spéciales :

Eau argentée d’Oussama Mohammed,
Maidan de Sergei Loznitsa,
Red Army de Polsky Gabe,
Caricaturistes – Fantassins de la démocratie de Stéphanie Valloatto,
Les Ponts de Sarajevo.

Publicités

Bueil fait son cinéma

S’il est un village de France où l’on sait encore qui était Jean Delannoy, c’est à Bueil. Et grâce à une association créée en 2002, présidée par Denis Joulain, passionné d’héraldique et d’histoire …

… Jean Delannoy qui connut son heure de gloire jusqu’à l’apparition de la nouvelle vague, avait choisi, à l’automne de sa carrière, de se retirer à Guainville, tout près de Bueil. Pour rendre hommage à ce voisin qui écrivit de belles pages du cinéma en noir et blanc, Bueil décidait en 2002 de donner son nom à sa salle des fêtes…

…Depuis, les Amis du cinéaste Jean Delannoy n’ont pas chômé. Gardiens d’un patrimoine inestimable, ils ont mis à l’abri et répertorié ces trésors dans un hangar sécurisé  …

…l’association continue d’entretenir la flamme et organise le samedi 20 novembre un hommage exceptionnel à Michèle Morgan en invitant la comédienne de légende.

SOPHIE BOGATAY
PARIS-NORMANDIE – vendredi 12 novembre 2010

L’intégrale sur :
http://www.paris-normandie.fr/article/autres-actus/bueil-fait-son-cinema

Bueil attend Michèle Morgan !

Retiré près de Bueil, un village proche d’Evreux, jusqu’à son décès en 2008, le réalisateur Jean Delannoy avait fait don de sa collection de films, affiches, récompenses et autres souvenirs à une association qui aurait en charge de faire fonctionner un musée. Ainsi est née l’association des Amis du cinéaste Jean Delannoy qui, faute de moyens, n’a toujours pas concrétisé ce voeu. En revanche, elle continue de faire vivre l’oeuvre du réalisateur et c’est dans cet esprit qu’elle recevra Michèle Morgan, l’une des actrices préférées de Jean Delannoy, le 20 novembre prochain à Bueil. L’actrice mythique viendra partager un moment d’échanges avec ceux qui entretiennent le souvenir de l’artiste disparu avant d’assister à la projection de  » Marie-Antoinette « , un film où elle tenait le rôle-titre.

Paris Normandie – Jeudi 11 novembre 2010